L'éco-conception

Le numérique représente près de 4 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales. Trois sources sont à l’origine de ces émissions : nos terminaux (tablettes, télévisions...), les datacenters et les réseaux. En tant qu’agence web, nous agissons sur ces leviers grâce à l’éco-conception !

Minimiser les ressources et les requêtes

Les serveurs sont gourmands en énergie ! Ils fonctionnent 24h/24 et 7j/7. Pour éviter qu’ils ne se dégradent, il est indispensable de les refroidir en maintenant une température homogène d’environ 20°C. Ce qui ajoute à la consommation électrique, la climatisation et les systèmes de refroidissement.

Par conséquent, nous essayons de minimiser la sollicitation des ressources et des requêtes pour soulager le réseau et l'effort des environnements d'hébergement. Une démarche qui implique toutes les phases du processus : les spécifications, la conception UX et UI design, le développement, la contribution.

Le numérique pourrait représenter
6,7% des émissions françaises d’ici 2040

Notre démarche d’éco-conception à chaque étape de la création d’un projet web

Process de travail

Pour alimenter notre démarche globale, nous proposons des ateliers d'éco-conception basés sur le référentiel national (RGESN) et le référentiel des 115 bonnes pratiques d'éco-conception web. Nous sollicitons vos équipes pour arbitrer sur la conséquence des choix de conception ou techniques.

UX Design

Minimiser le nombre d’étapes, supprimer les interactions inutiles, se limiter à la mise en place de fonctionnalités essentielles au projet en distinguant l’essentiel du superflu... C'est tout le travail que nous proposons de conduire avec vos équipes projet.

UI Design

Privilégier les icônes aux images, réduire le poids des SVG, éviter les sliders et les carrousels, limiter les animations comme le scroll infini, privilégier les pages courtes, minimiser le nombre de polices... Nous justifions nos partis pris.

Développement

Ne pas charger de CSS, de JS inutiles, de scripts externes trop gourmands en requêtes, compresser les fichiers CSS et Javascript, rationaliser la gestion des caches (Drupal, mémoire ou Varnish)...


Nous sommes signataires de la charte de l'Institut du Numérique Responsable

Nous sommes signataires de la charte numérique responsable de l'Institut du Numérique Responsable (INR).

Nous sommes également engagés dans une démarche de labellisation auprès de l'INR dans le cadre de nos activités.

Photo illustrant Laurène, référente éco-conception

Nos environnements d'hébergement

Notre choix s'est porté sur Interxion, à Marseille. L'engagement d'Interxion se concentre sur 3 piliers : l'efficience énergétique, le recours aux énergies renouvelables et la compensation carbone.

L’amélioration continue du design et de l’exploitation des data centers ne peut être dissociée d’une gestion de l’énergie rigoureuse et intelligente dès la conception des infrastructures afin de s’inscrire dans une démarche durable et résolument orientée vers l’économie d’énergie. En 8 ans, Interxion a amélioré l’efficacité énergétique de ses infrastructures de 49%.

Interxion soutient depuis 2014 le développement des énergies renouvelables en France. Grâce aux « Garanties d’Origine», l’équivalent de 100% de sa consommation électrique est réinjectée en énergies renouvelables sur le réseau français.

Depuis 2020, un programme de soutien aux puits carbone a permis de planter 36 442 arbres en région Sud et Île-de-France. Grâce aux efforts réalisés en matière d'efficience énergétique et au recours aux énergies renouvelables, Interxion n'a eu qu'à compenser les émissions carbones équivalentes à celles de 210 français/an, en moyenne sur les 3 dernières années.

Les data centers d’Interxion situés sur le Grand Port Maritime de Marseille MRS2, MRS3 et maintenant MRS4 sont refroidis par des systèmes de River Cooling sans intervention de groupes froids. C'est donc l'eau du port qui refroidit nos serveurs, plaçant les data centers du Grand Port Maritime de Marseille parmi les plus exemplaires de France.

En savoir plus